La loi du cœur, de Amy Harmon

9782221193211

Titre : La loi du cœur.
Auteur : Amy Harmon.

Résumé :

Je vous raconte. Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette, âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort. Au journal de vingt heures à la télé, ils l’ont appelé Bébé Moïse, ce nourrisson abandonné dans un panier, né d’une mère accro au crack et voué à toutes sortes de problèmes.
Tout cela s’est passé avant que je naisse, et le temps que je rencontre Moïse et que ma mère me conte son histoire, celle-ci était déjà de notoriété publique et personne ne voulait avoir quoi que ce soit à voir avec lui. Les gens adorent les bébés, même ceux qui sont malades, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants qui à leur tour deviennent adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie.
Et Moïse était amoché. Moïse était une loi à lui tout seul. Mais il était aussi étrange, et exotique, et tellement beau. D’être avec lui allait changer ma vie plus que j’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû rester à l’écart. J’aurais peut-être dû écouter les conseils. Ma mère m’avait prévenue. Moïse lui-même m’avait prévenue. Mais je suis restée près de lui…

Mon avis :

Nous rencontrons au début du roman la jeune Georgie, une fille mature pour son âge mais qui représente les héroïnes qu’on adore au caractère bien trempé ! Nous suivons le roman du point de vue de Georgie mais également du point de vue de Moïse, jeune garçon mais souvent traité comme différent des autres depuis qu’il voit des choses que personne ne voit. Qu’adviendra-t-il de cette belle rencontre entre nos deux jeunes héros, seule la fin du livre vous le dira…

Au départ, j’ai eu beaucoup de mal avec le style d’écriture de l’auteur, la manière dont elle faisait parler ses personnages me posait énormément problème. Cependant plus j’ai avancé dans l’histoire, plus j’ai oublié ce détail.
J’ai énormément apprécié le personnage de Moïse et beaucoup moins celui de Georgie [: J’ai été moins sensible à son caractère qui parfois m’agaçait].
C’est un univers bien ficellé, comme la plupart des romans de Amy Harmon que j’ai pu lire, et qui m’a plu mais qui parfois était quelque peu tiré par les cheveux [: Moïse en hôpital psychiatrique]. La fin fût tout de même originale et touchante.

Anaïs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s