Soul breakers, de Christophe Lambert

soulbreakers

Titre : Soul breakers.
Auteur : Christophe Lambert.

Résumé :

Un voyage épique dans l’Amérique des années 1930, et au cœur des âmes humaines.
USA, 1936.
Des milliers d’Américains victimes de la Grande Dépression sont jetés sur les routes. Parmi eux, Teddy Gentliz, 15 ans, voyage vers la Californie avec son père et sa petite sœur Amy dans l’espoir d’une vie meilleure.
En Arizona, la famille croise un étrange groupe de forains et son charismatique chef : Sirius Huntington. Après avoir assisté à leur spectacle, Amy est soudainement frappée par un mal mystérieux…
Persuadé que les forains ont volé l’âme de sa sœur, Teddy se lance à leur poursuite à travers les États-Unis.
Sur son chemin, entre dangers, amitiés, amour et magie, l’adolescent va faire l’apprentissage intense du monde. Et de lui-même.

Mon avis :

Le roman nous fait voyager en Amérique, un continent qui connaît la crise économique, nous sommes dans les années trente. On y fait la rencontre de Teddy Gentliz, 15 ans, de son père ainsi que sa petite soeur, Amy. Suite aux problèmes financiers de la famille, nous les retrouvons dans un campement. Quelques jours plus tard, des forains arrivent, attisant la curiosité des plus jeunes avec leur spectacle qui sera donné le soir-même. Lors d’une histoire contée pendant le spectacle à laquelle Amy participera, Teddy ressent comme un malaise au fond de lui. Le lendemain matin, la jeune soeur de notre protagoniste est frappé d’un mal mystérieux. Notre jeune adolescent est persuadé que les forains y sont pour quelque chose et se lance à leur poursuite.

Au départ, nous avons un véritable road-trip à travers un paysage américain sublime et cela grâce aux jolies descriptions de l’écrivain. On y fait la rencontre de beaucoup de personnages, parfois très originaux.

J’ai apprécié que l’auteur mette en avant un jeune héros de 15 ans, malgré un défaut que je reproche à ce personnage : Teddy est trop mature pour son âge, qui prend des responsabilités parfois trop importantes même si cela le rend « badass ».

Concernant le récit, j’ai bien aimé la première moitié du roman mais la seconde devenait répétitive, lassante et traînait trop en longueur d’ailleurs j’ai lu celle-ci en diagonale et j’ai finis par abandonner ma lecture.

L’auteur veut mélanger trop de genres littéraires et ça finit par partir dans tout les sens et à devenir incohérent. C’est un roman classé jeunesse parce que, oui, la trame est axée jeunesse mais vu la lenteur du livre, je le déconseille pour ce public !

Anaïs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s