A court of thorns and roses, tome 1 : Un palais d’épines et de roses, de Sarah J. Maas

couv48210024

Titre : A court of thorns and roses, tome 1 : Un palais d’épines de roses.
Auteur : Sarah J. Maas.

Résumé :

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Mon avis :

Le premier tome de la trilogie ACOTAR nous plonge dans un univers fantasy mais pas que, vous y retrouverez bon nombre de similitudes avec le conte « La belle et la bête » de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve.

Dès les premières pages, on y fait la connaissance de Feyre une jeune femme de 19 ans. Elle est la seule à savoir chasser et donc à subvenir aux besoins vitaux de sa famille (la faim). Jusqu’à cette fameuse journée, où elle tue un fae qui c’était muté en loup gigantesque. Le soir elle sera emmenée par un des grands seigneurs de Prythian, la comté des immortelles pour payer sa dette. C’est dans le royaume de ce grand seigneur qu’elle va se rendre compte qu’un mal mystérieux touche le peuple immortel.

Beaucoup de lecteur du premier opus atteste que le roman se sépare en deux parties, malgré tout je n’ai ressenti que très peu la distinction, même s’il est vrai qu’il y a plus d’actions à partir d’un certains nombre de pages mais cela me paraissait naturel d’avoir la pose du décor afin de se sentir à l’aise avec l’histoire. D’autant plus que l’autrice a prévue l’histoire sur trois tomes et qu’elle savait avoir le temps pour placer ses actions.

Toujours en parlant du récit, c’est un roman classé au rayon jeunesse mais selon mon opinion, il ne vaudrait mieux pas mettre ce livre entre les mains d’un enfant de douze ans, car même si les scènes érotiques ne sont pas décrites de manières crues, elles sont présentes dans le texte malgré tout.
Feyre notre héroïne est une jeune femme de 19 ans, comme je vous l’ai précisé un peu plus haut. Cependant au début du roman, je ne connaissais pas encore son âge et je la percevais comme une petite fille, ce qui devenait incohérent face aux charges qui lui incombait et à sa force de caractère. Parfois je la trouvais agaçante et niaise, mais les événements de l’histoire vont la rendre plus mature et plus intéressante.

J’ai apprécié tout les personnages, qui ont tous un rôle déterminants dans le scénario final. L’autrice a su les travailler pour les rendre intriguant. J’espère avoir le plaisir de les redécouvrir dans les prochains tomes.

Une fois le décor mis en place, les actions se succèdent et tiennent le lecteur en haleine. Le mystère qui plane sur Prythian laisse une part d’ombres que j’ai apprécié.

Le happy-end est bien amené même si pour une fois j’aurais préféré un one-shot et que notre protagoniste meurt… Non pas que je sois sadique mais cela aurait donné toute son originalité au récit.

Anaïs.

Publicités

2 réflexions sur “A court of thorns and roses, tome 1 : Un palais d’épines et de roses, de Sarah J. Maas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s