Ne pleure pas, de Mary Kubica

npp_mk

Titre : Ne pleure pas.
Auteur : Mary Kubica.

Résumé :

Chicago, en ville. Esther Vaughan disparaît du jour au lendemain. Inquiète, Quinn, sa colocataire, prend conscience qu’elle ne sait rien d’Esther : celle-ci a toujours refusé de parler de sa famille, et laisse derrière elle un fouillis qui ne lui ressemble pas – en particulier une lettre qui instille le doute dans l’esprit de Quinn « sainte Esther », comme elle la surnomme, n’est peut-être pas la personne qu’elle croit…

Ailleurs, dans un petit port sur la rive du lac Michigan. Alex Gallo voit entrer une inconnue dans le café tranquille où il travaille. Le genre de jeune femme dont la beauté et le charme font qu’elle ne passe pas inaperçue et ne laisse pas indifférent. Alex a dix-huit ans ; il se laisse envoûter en toute innocence…

Mon avis :

La vie de Quinn va se retrouver bouleversée quand sa colocataire Esther Vaughan se volatilise un soir où elle sera partie en soirée. Pendant ce temps, au lac Michigan, Alex, un jeune homme, fait la rencontre d’une mystérieuse jeune femme qu’il surnommera Pearl. Elle prétend n’être que de passage dans la région mais plus Alex la fréquente et plus il comprend que Pearl ne semble pas avoir toute sa tête.

La structure du roman alterne le point de vue de Quinn et de Alex, ce qui permet au lecteur d’avancer de façon égale dans le roman et par la même occasion de faire de nombreuses théories sur la mystérieuse Pearl, arrivante au Lac Michigan mais également sur la disparition d’Esther.

La plume de l’autrice est simple et malgré que quelques personnes m’ont dit qu’à leurs yeux le roman était beaucoup trop décousu et qu’il était moins bien que les précédents Kubica, je peux vous confirmer que je n’ai pas eu la moindre impression d’une histoire décousue. Cependant n’ayant pas lu d’autres romans de cette écrivaine, je ne pourrais vous confirmer ce point. J’ai trouvé qu’elle amenait bien l’histoire à son terme et que la fin était une fin que le lecteur, sans pourtant le prévoir, attendait.

J’ai été happée par l’histoire, car nous sommes pris entre la disparition d’Esther et des révélations qui se font autour d’elle, ainsi que de l’apparition de cette fille et de la manière dont elle se comporte. J’ai fait de nombreuses suppositions, l’une d’entre elles était à moitié correcte et je pense que c’est ce qui m’a le plus plu dans ce livre, c’est qu’on est réussit à me surprise.

Mary Kubica a tout gagné avec moi, car je ne suis pas friande de thriller, et pour tout vous dire, c’est le premier de ce genre que je réussis à terminer jusqu’au bout, et elle a réussit à me plonger dans son univers et m’entraîner jusqu’au bout sans que j’ai pour autant envie de le lâcher !

N’hésitez pas à découvrir cette autrice, que ce soit avec « Ne pleure pas » ou encore « La fille parfaite » et « L’inconnue du quai« , car personnellement je ne pense pas tarder à me procurer un autre de ses ouvrages. Elle saura vous charmer.

Anaïs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s