Marion 13 ans pour toujours, de Nora Fraisse

couv27785306

Titre : Marion 13 ans pour toujours.
Auteur : Nora Fraisse.

Résumé :

Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.

Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.

J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.

J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.

J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie.

Mon avis :

Marion 13 ans pour toujours, est le témoignage d’une mère, d’une famille détruite par le suicide de leur fille : Marion. Marion est une jeune adolescente qui s’est suicidée il y a de ça quatre ou cinq ans. Le livre n’est pas récent car la mère l’avait écrit peu de temps après le geste fatidique de sa fille, mais à l’époque je n’avais pas le courage ni la maturité pour le lire et le comprendre à sa juste valeur.

Je ne compte pas faire un avis j’ai aimé ou j’ai pas aimé, car un témoignage de cette envergure ne doit pas être jugé de cette façon. Chacun y trouvera son compte et sa morale, puisque Marion en est venue jusqu’à ce geste-ci à cause de camarades qui l’harcelaient, de professeurs et de surveillants qui malheureusement restaient sourds et aveugles devant certaines scènes. Elle a su cacher son chagrin à sa famille et ce n’est qu’en découvrant la lettre que les parents de cette jeune fille on comprit ce qui l’avait poussé à l’acte.

Le texte est poignant, j’ai parfois versé des larmes, comprenant ce que Nora a vécu et ce qu’elle vit encore à l’heure actuelle : le vide laissé par un être cher. Dans ce récit elle dénonce le déni des adultes face à un tel acharnement entre enfant mais également les réseaux sociaux qui a cet âge permettent bon nombres de choses mais surtout de la méchanceté gratuite.

Ce qui m’a le plus bouleversé lorsque j’ai lu son livre, c’est le fait qu’elle s’adresse pratiquement à sa fille, ne comprenant pas pourquoi elle en est venue jusque là.

La lecture est rapide, fluide, même si c’est un témoignage court, j’ai lu le livre en moins d’une journée tellement ma lecture était addictive.

Ce n’est pas forcément un livre à recommander, puisque c’est un récit qui ne doit pas être lu sur un coup de tête ou encore la lecture de ce dernier doit être à l’initiative du lecteur.

Anaïs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s