Calendar girl, tome 4 : Avril, de Audrey Carlan

9782755629156

Titre : Calendar Girl, tome 4 : Avril.
Auteur : Audrey Carlan.

Résumé :

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.

Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?

Mon avis :

On retrouve Mia, au bras du célèbre jour de Base-ball des Red Sox, Mason Murphy. Un macho et en plus de cela arrogant, qui pour parfaire son image, n’a que des coups d’un soir. Charmant. Mais notre protagoniste féminin a, elle aussi, un sacré tempérament ! Et le fait que Wes l’ai blessé n’arrange pas les choses…

Beaucoup de points positifs contrairement au deux premiers tomes. J’ai aimé une fois de plus que les aventures de Mia, ne tourne pas à une relation sexuelle comme les tomes de Janvier et Février. Mars avait assuré, en nous présentant un couple d’homosexuel et je suis heureuse d’avoir un client qui ne s’intéresse pas à notre héroïne. De plus, elle va tenter de réunir Mason à la femme de sa vie. On se retrouve donc avec une histoire basée sur un autre couple que Mia et ça fait du bien !

On retrouve également un point du tome précédent : Audrey Carlan a l’air d’apprécier d’intégrer les personnages des tomes précédents dans ses suites. Et je vous avoue que ce n’est pas pour me déplaire.

Comme tout roman érotique/romance, le vocabulaire employé est très simple, ce qui facilite la compréhension du texte, la rapidité de lecture. Le lecteur perçoit un texte très fluide, en plus d’être très court : 156 pages.

Passons aux points négatifs, même s’ils ne sont pas nombreux…

Comme d’habitude, Mia n’est pas très mature. Elle est tout le temps en train de jouer au jeu du chat et de la souris avec Weston, ce qui m’agace énormément. Durant l’histoire, il blesse Mia, qui nous aide pas à la supporter puisque le moindre détail, elle le ramène à elle et son pseudo-couple… Espérons qu’on ne supportera pas ça les huit prochains mois !

Je n’achète jamais des livres en format papier quand je ne suis jamais sûre d’aimer la saga jusqu’au bout. Calendar Girl n’y fait pas exception et je lis sur ma Kobo Touch et je regrette énormément la mise en page numérique… Même si cela ne fait pas partie du livre en soit, je préfère vous avertir, ce n’est pas agréable à la lecture.

Anaïs.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s