Dans le silence de ton cœur , de Alice Ranucci

dans-le-silence-de-ton-coeur-721570

Titre : Dans le silence de ton cœur.
Auteur : Alice Ranucci.

Résumé :

Claudia, jeune fille de 16 ans issue d’une famille privilégiée, n’a jamais manqué de rien. Mais à l’adolescence, elle est devenue arrogante, méprisante, sûre d’elle. Sa mère l’envoie faire du bénévolat, en vain. Un soir, en rentrant, elle trouve son père en larmes qui lui apprend que sa mère est décédée dans un accident de voiture.

Mon avis :

Un petit roman jeunesse que j’ai adoré livre, qui dans sa simplicité délivre un message (voir même plusieurs) fort. Ici, on fait la connaissance de la jeune Claudia, une adolescente un peu comme les autres, un peu en mal d’amour et qui dans son comportement tente d’appeler à l’aide. Elle a un comportement plus que méprisant envers sa famille et on fait dès lors face à un père qui s’efface et une mère désespérée. La jeune adolescente est dans une période, que l’on peut qualifier de, rebelle. Elle ne pense qu’à son groupe d’ami, son apparence mais aussi à celui qui ferait battre son cœur. Cependant dans ce roman, tout ne se base que sur l’apparence de soi et des autres, et c’est ce qui m’a particulièrement touché.

Un soir, Claudia rentre chez elle et découvre son père brisé, en larmes. C’est à ce moment du récit qu’elle apprend que sa mère est décédé dans un accident de voiture. Au fur et à mesure que les pages se tournent, on redécouvre la jeune fille. Je pense que elle-même se redécouvre intérieurement. On fait face au racisme dans ce livre, en ce qui concerne particulièrement les immigrants, et c’est du point de vue de notre jeune protagoniste que l’on s’aperçoit que l’on n’a pas forcément un regard bienveillant sur cette partie de la population. Bien évidemment, le roman se déroule à Madrid et ne narre pas une histoire vraie mais la manière dont l’autrice l’a écrit, j’étais pourtant sûre que c’est une histoire qu’elle a vécu. C’est à la fin du livre, qu’on découvre au travers de l’interview de Alice Ranucci, qu’elle s’est assise à un bar dans Madrid et qu’elle-même s’est inspirée de ce qu’elle voyait.

C’est un récit poignant, émouvant, qui parfois m’a tiré quelques larmes. On prend du recul sur notre comportement et sur l’image que l’on veut renvoyer aux autres, car finalement, même involontairement, chacun d’entre nous le fait. On se rend compte que les avis des uns et des autres, sont aussi des préjugés et parce que ce qui nous entoure est différents on le traite d’une manière toute aussi différente.

Claudia va finir par changer, pour sa mère, pour elle et pour faire comprendre aussi à son père qu’il aurait dû être là. C’est à la fin du roman, qu’elle comprend que tout ceux qui l’entouraient étaient insignifiants et pas forcément honnêtes avec elle.

Anaïs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s